Sabine LAVOREL est Maître de conférences HDR en Droit public à l’Université Grenoble Alpes, rattachée au Centre de Recherches Juridiques (CRJ). Elle est spécialisée en droit international public avec un intérêt plus spécifique pour les droits des peuples autochtones et les questions environnementales.
Sa thèse a porté sur le pluralisme juridique dans le contexte français. Plus récemment, ses recherches se sont orientées vers l’évolution des mécanismes et des régimes juridiques dans le contexte des changements environnementaux globaux. Elle travaille plus spécifiquement sur :
  • la protection juridique des personnes et des populations vulnérables aux effets des changements climatiques, en particulier les peuples autochtones et les « déplacés climatiques ». Cet aspect l’a conduite à s’intéresser aux enjeux d’équité et de justice climatique, notamment à la question des pertes et préjudices.
  • les recours juridictionnels qui se multiplient depuis 20 ans dans le monde en matière climatique, et la mise en œuvre de la responsabilité juridique des Etats émetteurs de gaz à effet de serre.
  • la diplomatie climatique, dans le cadre des négociations internationales, du régionalisme climatique, ou des traités de commerce et d’investissement (clauses climat).
Elle a dirigé entre 2015 et 2019 un programme de recherche pluridisciplinaire portant sur les stratégies françaises dans le Pacifique sud face aux changements climatiques et visant, au-delà des résultats de recherche fondamentale, à fournir des outils d’aide à la décision publique en la matière (projet conduit sous l’égide des ministères de la Transition écologique et solidaire, des Armées, et des Affaires étrangères).
Elle est par ailleurs investie dans des initiatives pluridisciplinaires sur le site universitaire grenoblois en matière de recherche sur les changements climatiques (comme l’Ecole d’été « Autour du 2°C » organisée en partenariat avec le CNRS, l’IRD et l’INRA) ou en matière de formation aux enjeux climatiques (participation à la construction de la formation transverse « Green University »).
 

Principales publications en lien avec Bioculturalis : 

Monographies

  • La Justice climatique (en collaboration avec Marta TORRE-SCHAUB), Paris, Editions de la Fondation Charles Léopold Mayer, à paraître en 2020.

Direction d’ouvrages collectifs

  • COURNIL Christel, LAVOREL Sabine, MOLINER-DUBOST Marianne, TORRE-SCHAUB Marta (dir.), Quel(s) droit(s) face aux changements climatiques ?, Paris, Mare & Martin, Coll. de l’Institut des sciences juridique et philosophique de la Sorbonne, 2018, 374 p.
  • ILINCAI Mihaela, LAVOREL Sabine (dir.), Exploitation des ressources naturelles et protection des droits de l’homme, Paris, Pedone, 2013, 252 p.

Chapitres d’ouvrages

  • Les métamorphoses de la responsabilité de l’Etat dans le champ de l’environnement : l’exemple de la responsabilité climatique », in DELABIE Lucie, JAMAY Florence (dir.), Nouvelles figures du principe pollueur-payeur, à paraître en 2020.
  • « Les victimes des changements climatiques et le droit international », in KRIDIS Noura (dir.), Les victimes et le droit international, Paris, Pédone, à paraître en 2019.
  • Les ‘pertes et préjudices’, concept interdisciplinaire », in TORRE-SCHAUB Marta (dir.), Changement climatique et dialogue interdisciplinaire, Paris, Mare & Martin, Coll. de l’Institut des sciences juridique et philosophique de la Sorbonne, à paraître en 2019.
  • Les juridictions interaméricaines de protection des droits de l’Homme et le statut contesté des peuples autochtones », in GARCIA Thierry (dir.), La reconnaissance du statut d’État à des entités contestées, Paris, Pedone, 2018, pp. 213-232.
  • « L’émergence d’une responsabilité climatique des Etats ? », in TORRE-SCHAUB Marta, COURNIL Christel, LAVOREL Sabine, MOLINER-DUBOST Marianne (dir.), Quel(s) droit(s) face aux changements climatiques ?, Paris, Mare & Martin, 2018, pp. 157-183.
  • « Les enjeux juridiques de la disparition prévisible du territoire de petits États insulaires », in GESLIN Albane, BACOT Paul (dir.), Insularité et sécurité internationale, Bruxelles, Bruylant, Coll. Études stratégiques internationales, 2014, pp. 19-45.
  • « Walls and Access to Natural Resources », in VALLET Elisabeth (ed.), Borders, Fences and Walls: State of Insecurity?, Farnham, Ashgate, Borders regions series, 2014, pp. 159-174.
  • « Exploitation des ressources naturelles et droits des peuples », in AILINCAI Mihaela, LAVOREL Sabine (dir.), Exploitation des ressources naturelles et protection des droits de l’homme, Paris, Pedone, 2013, pp. 35-69.
  • « Le renouvellement du droit des peuples à l’autodétermination face aux changements environnementaux », in COURNIL Christel, FABREGOULE Catherine (dir.), Changements environnementaux globaux et droits de l’Homme

Mots clés

Pluralisme juridique, droit des peuples autochtones, droit des changements climatiques, droit international économique
Mis à jour le 24 March 2020